C) L'énergie houlomotrice

 

Après avoir étudié l’énergie marémotrice et l’énergie hydrolienne, intéressons-nous à l’énergie houlomotrice. Comme son nom l’indique, l’énergie houlomotrice exploite l’énergie produite par la houle, soit par les vagues. Cette énergie n’est encore que  le sujet de nombreuses études. Elle n’a donc pas encore atteint la « maturité industrielle».

  

 

Il existe pour cela plusieurs types d’exploitations. Nous vous  présentons les principaux :

  •  il existe des bouées sous-marines ancrées au fond qui tanguent au gré des vagues. Ce mouvement va alors soit actionner un piston, soit aspirer de l’eau de mer qui fera tourner une turbine soit comprimer de l’air ou de l’huile qui fera tourner un moteur. Il existe donc différentes bouées sous-marines.bouees-houlomotrice.pngbouees-houlomotrice.png
  •  On trouve également des colonnes d’eau oscillantes qui se trouvent près des côtes. En fin de courses les vagues entrent dans un caisson ou elles compriment l’air emprisonné. Grâce à la pression qu’il subit, l’air fait tourner une turbine. Cette turbine va donc créer de l’électricité.colones-d-eau-oscillante.pngcolones-d-eau-oscillante.png
  •    On peut aussi trouver un dispositif de caissons flottants reliés entre eux par des charnières articulées. Ces caissons sont déplacés en tous sens par les vagues ce qui entraine le mouvement  d’un piston au niveau des charnières qui actionne des pompes à huile sous pression.houlomotrice-serpent.pnghoulomotrice-serpent.png
  •   il existe aussi le système se basant sur des débordements de chenal, les vagues s’engouffrent dans un chenal qui se rétrécit de plus en plus. Elles enflent et débordent par-dessus la digue d’un réservoir qui se remplit peu à peu. L’eau du réservoir revient à la mer en passant par une turbine qu’elle fait tourner. Le réservoir peut se trouver sur la côte mais il existe aussi un projet de système de ce type flottant (qu’on appelle une plateforme à déferlement).debordement-de-chenal-houlomotrice.jpgdebordement-de-chenal-houlomotrice.jpg

 

Il existe de nombreux avantages et inconvénients à cette énergie. Tout d’abord l’impact visuel est négligeable. De plus les rendements sont bons puisque 30% de l’énergie d’une vague peuvent être récupéré. Les puissances produites sont également assez élevées. D’autre part, les dispositifs sont généralement très robustes, ce qui leur permet d’avoir une longue durée de vie. La mobilité de certaines structures permet une maintenance plus facile. Il existe cependant des inconvénients comme la production discontinue qui rend difficile le raccordement au réseau.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site